RSS

Schlagwort-Archive: nuit

Promenade de nuit

La nuit est sombre,

mais par un regard tendre

elle remplit mon esprit

d`une douce mélancolie.



La lune jette ses rayons

et je me sens emportée

par une profonde passion

pour le goût de la liberté.



Le monde se retire

et je me donne aux rêves

que la lune m`inspire.



Peu à peu je m`enfuis,

un sourire sur les lèvres

et je disparais dans la nuit.


Copyright Sophie Modert 2015

Promenade de nuit
Advertisements
 
Hinterlasse einen Kommentar

Verfasst von - 13. Februar 2018 in poèmes français

 

Schlagwörter: ,

mots contre maux #4

«Je me vois si peu…»*



silence
j’aime bien les

moments muets
avant de s’endormir
ils peuvent être

longs

ou

courts
à nous
et à nous seul
de décider
mais peu importe

ils sont
toujours
des petites gouttes de paix

qui 

coulent 

lentement

du verre 

qui ce matin

m’éblouissait 

encore

mais qui or

estompe la vie

et la prend

sa crudité
pendant ces moments

je respire
ce silence amer mais

qui cache toujours

cet arrière-goût 

sucré 

d’un souvenir
c’est con je le sais

mais je commence tout de même

à chanter:
«un gamin cherchait le bonheur

sa carte était son petit cœur

il a trouvé en passant

une fleur des Balkans
la beauté de la fleur, elle luit

et l’ombre du gamin s’enfuit

il a toujours haï les mots qui traînent

qui endurent et qui comprennent
le gamin a grandi

la fleur l’a souri

chaque nuit il se souvient

du début qui les retient:
mon univers s’est crée

par ce baiser échappé

passé entre ces barres confues

de nos bouches cousues»
l’adulte lui a chanté
le gamin
peut dormir
une autre nuit

Copyright 2017 Tom Weber

*vers 15 du poème «Je t’aime» de Paul Éluard (liesez le ici)

 

Schlagwörter: , , , ,

Gedichtekollaboration #2

Gedichtekollaboration #2

Après que Tom vous a présenté la semaine passée son hommage à un poète français, je voudrais partager avec vous un poème pour Paul Verlaine.

 

 

 

 

Clair de lune

Le clair de lune a accueilli

le monde encore agité

par l`explosion sensible

du coucher du soleil,

qui a déguisé le ciel

dans les couleurs du feu.

Mais le crépuscule l`a dérobé

et les couleurs se sont évanouies,

ne laissant qu`un écho visuel.

Une impression douce

comme une rêverie,

peinte par de petites touches,

à travers laquelle

le regard se promène

comme à travers

un poème de Verlaine.

 

Copyright 2016 Sophie Aduial

 
Hinterlasse einen Kommentar

Verfasst von - 24. September 2016 in poèmes français

 

Schlagwörter: , , , , ,

 
Kunst trifft Poesie

Malerei ist Sprache für die Augen, Sprache ist Malerei für das Ohr.

the chronicles of An Overthinker

.thinking.reading.writing.

saminana

Human Rights, Literature and much more

Lyrifant

Wortgeweb & Sinngespinn

Knight Owl

I'd risk the fall, just to know how it feels to fly.